Visites à San Francisco

L’architecture victorienne à San Francisco

On dit souvent que San Francisco est la ville de l’architecture victorienne par excellence. Voici un petit article différent de ce que j’écris d’habitude, pour vous en présenter les différentes branches. Car oui, l’architecture victorienne est un terme qui en renferme d’autres. J’espère qu’après l’avoir lu, vous vous baladerez avec un oeil différent dans les rues de San Francisco et remarquerez tout plein de détails sur les jolies façades.

L'architecture victorienne est iconique à San Francisco. Mais saviez-vous qu'il existe différentes branches ? Je vous montre tout, photos à l'appui. * * * #SanFrancisco #MaisonsVictoriennes

1. Les maisons victoriennes

Commençons par le commencement. J’ai choisi le terme qui revient le plus souvent pour qualifier les maisons de San Francisco: victorien. Ces maisons s’appellent ainsi tout simplement parce qu’elles ont été construites durant l’ère victorienne, entre 1837 et 1901, principalement aux Etats-Unis. Elles sont très souvent faites en bois de sequoia. Et bien sûr, il n’y en a pas qu’à San Francisco !

Dans l’imaginaire collectif, la maison victorienne est cette espèce de maison de poupées multicolore, et c’est vrai. Mais pas que. Parce que durant cette période victorienne (je parle de la période historique), d’autres styles sont apparu. Et bien qu’ils portent un nom différent, ce sont toujours … des maisons victoriennes. Vous me suivez ? Ok, j’explique.

2. Le style « Italianate »

Ce style architectural était plutôt prisé entre 1840 et 1890. Il porte ce nom pour une raison très simple : les constructeurs voulaient recréer les maisons de ferme que l’on trouvait dans les campagnes italiennes à l’époque.

Italianate « flat front »

Elles se caractérisent par une « fausse façade », des corniches à console, des fenêtres à capot plat, un porche à console, une traverse de porte.

Italianate « slanted bay »

Elles se caractérisent par des corniches à console, des capots de fenêtres à carreaux, des pierres d’angle, des balustrades en bois tourné devant une ou plusieurs fenêtres, des portiques à colonnes, des colonnes devant le porche, des baies vitrées à colonnettes.

Au fur et à mesure des années, les techniques devinrent plus sophistiquées et les maisons à plusieurs étages à baies octogonales plus communes. Les maisons de style « italianate » étaient très nombreuses, mais malheureusement, une grande partie a été détruite lors du tremblement de terre et de l’incendie qui s’ensuivit en 1906.

Aujourd’hui, vous pouvez les admirer au sud de la 20th street dans le quartier de Mission. Ne manquez pas la maison au 807 Franklin St (entre Eddy et Turk), un très bel exemple. D’autres exemples au 1717 Webster street (entre Bush et Sutter) et au 2066 Pine Street (entre Buchanan et Laguna).

Italianate - Architecture San Francisco

On voit sur cette photo la « fausse façade »

Italianate - Architecture San Francisco

Valencia Street

3. Les maisons « Stick »

Elles sont apparues un peu plus tard (1860 – 1880). À ce moment, la révolution industrielle transforma la ville qui était alors prête à utiliser ses ressources naturelles pour s’embellir. Je parle des forêts de Sequoia qui l’entouraient. Des motifs complexes mais toujours géométriques (lignes horizontales, verticales et diagonales) ornaient les façades sans pour autant être aussi fantaisistes que les maisons Queen Anne. Ces « lignes », faites de longues et fines pièces de bois, étaient appelées « stick », d’où le nom donné à ce style.

Vous pouvez retrouver ce type de maisons dans des quartiers qui ont été relativement épargnés par le tremblement de terre de 1906 : Western addition, Noe, Eureka Valley, the Mission, Potrero Hill.
Exemples au 151 Broderick Street (entre Page et Haight), 2005 Pine Street (entre Buchanan et Laguna) et 1382 Hayes Street (entre Broderick et Divisadero).

Stick - Architecture San Francisco

4. La période « Queen Anne »

On arrive dans une période où les gens riches voulaient que ça se voit sur leurs façades (1880-fin des années 1910). Cela donna des maisons assez fantaisistes, tant dans le design souvent asymétrique que dans les couleurs. Plus c’était coloré, mieux c’était ! Certaines pouvaient avoir jusqu’à 6 couleurs différentes sur leur façade ! Et pourquoi s’appellent-elles comme ça ? Tout simplement parce qu’au 18ème siècle, Anne régnait en Angleterre.

Une maison typique des années 1890 pouvait rassembler un « chapeau de sorcière » : une petite tourelle, des motifs floraux. Il y avait aussi du verre plaqué (un verre translucide formé d’un verre blanc et d’un verre coloré, appliqués l’un contre l’autre lorsqu’ils sont encore à l’état pâteux), un toit à pignon, un balcon (minuscule), une corniche moulée, une frise, des bardeaux décoratifs, des balustrades, des guirlandes sculptées et des colonnes. Plutôt chargé comme design !

Les plus incroyables peuvent être observées à Haight Ashbury (éloignez-vous des rues touristiques de Haight et Ashbury!). A Alamo Square, les « Seven Sisters » sont des exemples parfaits.

Allez aussi au 2016 Pine Street (entre Buchanan et Laguna) et au 1777 Page Street (entre Cole et Clayton).

Queen Anne - Architecture San Francisco

Les célèbres Seven Sisters, ou Painted Ladies

Queen Anne - Architecture San Francisco

Les Painted ladies vues de plus près

Queen Anne - Architecture San Francisco

Haight Ashbury

5. « Tudor Revival » (1890 – 1940)

Ce style de maison est un retour non pas aux sources, mais aux demeures de campagne de l’Angleterre médiévale. Elles ont en général une décoration sobre, un toit fortement incliné, un colombage et de petites fenêtres. Un bel exemple se trouve au 943 Ashbury (entre Piedmont St et Clifford Terrace).

Tudor revival - Architecture San Francisco

Cette photo a été prise à Russian Hill

6. Les maisons edwardiennes

Entre 1900 – 1910, c’est à dire à peu près à la période où Edward VII régnait en Angleterre, les maisons évoluèrent dans un style un peu plus sobre, voire un peu plus masculin. Les couleurs utilisées étaient plus claires, les décorations (aussi bien en façade qu’à l’intérieur des maisons) moins complexes et plus sobres. Les ornements étaient plus groupés et non étalés sur toute la surface.

Ces maisons sont plutôt concentrées dans les quartiers qui ont été reconstruits après 1906 (SOMA, Downtown, Mission)

Edwardian - Architecture San Francisco

7. Le style Shingle (« à Bardeaux »)

A la mode entre 1880 et 1910, ces maisons varient énormément dans leur composition, mais certains détails les définissent comme « Shingle ». Influencées par le style « Craftsman » naissant, les décorations sont réduites au minimum en opposition avec la période Queen Anne. Elles étaient axées sur la rusticité et la simplicité. Une façade « shingle » est recouverte de fines pièces de matériau (souvent du bois, de la céramique, de l’ardoise, parfois certains métaux), plates, les pièces du dessus chevauchant celles du dessous.  Des exemples peuvent être vus au 1430 Masonic avenue (entre Frederick et Java), 1526 Masonic Avenue et 3198 Pacific avenue (entre Presidio et Lyon).

Shingle architecture San Francisco

La façade de gauche est de type Shingle

Voilà pour cet article un peu différent des autres, je vous avais prévenus. J’espère que vous l’avez trouvé utile et que du coup, vous prendrez le temps d’observer différemment les maisons lorsque vous vous baladerez dans les rues de San Francisco.

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger le guide complet (5€) couvrant une période bien plus large que la période victorienne, puisqu’elle va jusqu’à nos jours.


Epinglez cet article sur Pinterest :

L'architecture victorienne est iconique à San Francisco. Mais saviez-vous qu'il existe différentes branches ? Je vous montre tout, photos à l'appui. * * * #SanFrancisco #MaisonsVictoriennes

EnregistrerEnregistrer

4 thoughts on “L’architecture victorienne à San Francisco

  1. Je veins de découvrir ton blog grâce à #JeBlogue et j’adore ! Nous avions prévu d’aller à San Francisco puis Hawaï l’hiver dernier, finalement on s’est retrouvé en Nouvelle-Zélande et en Australie 😉 Ce n’est que partie remise et ton blog me sera très utile pour préparer mon voyage…

    1. MDR j’adore comment tu amènes le sujet « on avait prévu les USA, on s’est retrouvé en Océanie » ahaha tu m’as bien fait rire 😀
      La Nouvelle Zélande est un pays que j’ai adoré, comme je te l’ai dit, et j’espère y retourner vite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *