Berkeley University et vue sur San Francisco

Dimanche, le temps était superbe, vraiment ; le soleil promettait d’être de la partie toute la journée. J’ai décidé de sortir un peu de la ville pour trouver un peu de calme à 30 minutes en BART. Et quoi de mieux que Berkeley ?

Berkeley est avant tout connue pour son université, l’Université de Californie, la plus ancienne de l’Etat (elle a été fondée en 1868), mais aussi pour son restaurant « Chez Panisse », dont la propriétaire Alice Waters, est surnommée la « mère de la cuisine américaine » (rien que ça) (à tester absolument !). 

Berkeley University et vue sur San Francisco

L’université de Berkeley

Evidemment, j’avais envie de visiter l’université. Quand j’en ai l’occasion, où que ce soit aux Etats-Unis, j’aime visiter les campus, aussi grands que des villes, avec les bâtiments, les bibliothèques, les résidences étudiantes tout droit sorties de films, les fraternités… Berkeley ne fait pas exception.

Le campus est un océan de calme et de verdure, avec ses grands parcs et ses petits bois ombragés. Comme nous étions dimanche en fin de matinée, les étudiants profitaient du beau temps en jouant au base-ball, au frisbee (j’ai remarqué que beaucoup d’Américains jouaient au frisbee, c’est dingue, je n’ai jamais fait attention si c’était aussi populaire en France !), en lisant dans l’herbe, en papotant entre amis, en allant se chercher un Starbucks juste au bout de la rue (ah, le Starbucks du matin…).

Berkeley University Californie

Berkeley University Californie

Un peu plus haut se trouvent les résidences étudiantes. Les étudiants louent en général une chambre dans une grande maison, ou dans des petits immeubles, partageant les espaces communs avec leurs colocataires. Et franchement, leurs résidences ont de l’allure ! Et que dire des résidences des fraternités et sororités… j’en avais déjà vu (sur un autre campus, dans un tout autre Etat : l’Université de Madison, dans le Wisconsin) mais ça m’impressionne toujours autant. On les reconnait aux lettres grecques qui ornent les façades.

Berkeley University Californie

Berkeley University Californie

Berkeley University Californie

Berkeley University Californie

Berkeley University Californie

N’hésitez pas à vous balader sur le campus, donc, pour une jolie balade à travers la culture étudiante américaine.

Berkeley côté ville

J’ai profité d’être sur place pour faire un petit tour en ville. Le centre-ville est assez animé, avec toute une rangée de restaurants à tous les prix. Généralement, ils sont occupés par les étudiants (enfin, surtout le Starbucks 🙂 ).
C’est aussi une ville résidentielle, que les familles de San Francisco ont rejoint à cause des prix exorbitants des loyers à SF. Il y a donc toutes les commodités, et des quartiers résidentiels plus calmes. C’est une ville assez grande, puisqu’elle compte plus de 100 000 habitants, il est donc impossible d’en faire le tour en une journée (et puis, avouons-le, enchaîner les quartiers résidentiels tout ce qu’il y a de plus banals, c’est vite ennuyeux !).

Berkeley, Californie

Berkeley, Californie

Vue sur San Francisco depuis les collines

Je savais avant de venir que par temps clair, on pouvait avoir une vue superbe sur San Francisco depuis les hauteurs de Berkeley. Ce que je ne savais pas, c’était où il fallait aller. C’est amusant, car beaucoup de locaux ignorent même par où il faut passer pour trouver le meilleur spot (certains sont bien renseignés, mais eux non plus, je ne les ai pas trouvé).

J’ai décidé de la jouer logique et de rassembler les informations dont je disposais : cela se trouvait sur le campus, en haut de la colline. Je suis donc partie du campus, et j’ai cherché un chemin qui montait (bah oui). A force de tourner, j’ai fini par le trouver, mais je trouvais que ça ne montait pas des masses. Enfin, au début. Parce que d’un seul coup, la pente devient forte, à la limite de l’escalade (si si, mais ne vous inquiétez pas, ça ne dure pas) (et c’est faisable à pieds, je l’ai fait !). J’ai fini par arriver à un laboratoire qui se trouve être géré par l’Université. Qu’est-ce qu’il fiche tout seul en haut de la colline, je ne sais pas, on pourrait penser que c’est parce que des recherches secret-défense y sont menées, mais non. De là, je voyais à travers les arbres la vue que je pourrais avoir sur tout San Francisco … s’il n’y avait pas les-dits arbres.

Et alors que j’étais assise sur un petit muret pour tenter de retrouver le souffle que j’avais perdu en bas de la pente, j’ai trouvé ! Un petit chemin presque caché, qui mène sur le flanc d’une colline complètement dégagé ! Et là … Tadam !

Vue sur San Francisco depuis Berkeley

Vue sur San Francisco depuis Berkeley

Vue sur San Francisco depuis Berkeley

Et comme je suis sympa, je partage avec vous ce secret presque bien gardé : comme vous l’avez compris, il faut monter en direction du Berkeley National Laboratory par Hearst Avenue. En fait, vous passez devant les résidences étudiantes, et sous un petit pont qui relie 2 bâtiments entre eux.

Vue sur San Francisco depuis Berkeley

Vous restez toujours sur cette route (restez bien sur le trottoir, car comme la route serpente, si les voitures descendent un peu trop vite, elles pourraient ne pas vous voir) puis vous trouverez sur votre droite un parking nommé « Foothill lot » : entrez dans ce parking, et au bout à gauche, prenez les escaliers. Vous arriverez sur le parking du laboratoire (si vous n’aimez pas les escaliers, restez sur la route, n’entrez pas sur le Foothill lot, et continuez jusqu’en haut).

Pour aller plus loin : j’ai publié une petite vidéo résumant cet article sur ma chaîne Youtube. N’hésitez pas à aller voir, et à vous abonner pour ne pas rater les prochaines !

 


Epinglez cet article sur Pinterest :

Berkeley University et vue sur San Francisco

Stéphanie

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *