Avant de partir à San Francisco

Arriver à San Francisco : le passage à l’immigration

Après 12h de vol, votre premier contact avec les Etats-Unis sera … l’immigration. Certains s’imaginent que c’est difficile, impressionnant, que les agents ne sont pas sympa, etc. Heureusement ce n’est pas exactement le cas et ce se sera moins terrible que vous ne l’imaginez ! Si vous avez préparé les papiers et que vous êtes en règle, vous passerez comme une lettre à la poste.

Arriver à San Francisco : le passage à l'immigration

Avant de partir

Flashback : avant votre départ, vous devez remplir le formulaire ESTA.

Cliquez sur le lien qui vous mènera à l’article dans lequel j’explique tout ce qu’il faut savoir. Bien sûr, vous devez également avoir un passeport biométrique en cours de validité. Enfin, votre séjour ne doit pas excéder 90 jours, sinon vous aurez besoin d’un visa, et vous devez être sur place en tant que touriste. En gros, si vous voulez profiter d’un ESTA pour chercher du travail en vue d’une expatriation, oubliez. Si vous êtes pris, on peut vous refuser l’accès au territoire la prochaine fois… perso, je ne prendrais pas le risque !

NB : il existe un site internet qui fait à votre place une demande d’ESTA. Vous avez juste à rentrer vos informations, et l’équipe d’e-visum s’occupe du reste. Vous avez donc l’esprit encore plus tranquille car vous êtes certain que tout est fait dans les règles. Cliquez ici pour plus de renseignements !

Dans l’avion

Les devoirs ne sont pas terminés ! Emportez votre stylo dans votre sac à main, car pendant le vol, l’équipage va vous remettre une petit fiche à remplir. Soyez soigneux et très exact (si vous raturez, demandez une autre fiche). Elle sera à présenter en même temps que votre ESTA à l’immigration.

A l’arrivée

Enfin on y est ! Ou presque. Encore une étape, avant même de récupérer vos bagages : cette fois, l’immigration, on y est.

Vous allez arriver dans une grande pièce avec plusieurs files. Choisissez celle qui correspond à votre passeport (donc normalement, UE). Un agent va ensuite vous indiquer le numéro de la file, s’il y en a plusieurs. La dernière fois, nous étions l’un des derniers vols de la journée, il n’y avait donc plus personne et il n’y avait que deux files. Mais si vous êtes en pleine journée, il y aura un peu plus de monde.

Si vous êtes en famille (conjoints, parents, enfants…) vous pouvez passer « l’épreuve » (lol) ensemble. Et ne vous inquiétez pas, ce n’est pas un oral pour savoir si vous parlez bien anglais. Vous êtes en Californie, donc relax, les gens sont cools. Bon, ne soyez pas détendu au point de faire des blagues débiles non plus !

Je ne peux pas vous dire à l’avance ce qu’on va vous demander : parfois, je tombe sur un agent qui me re-pose toutes les questions auxquelles j’ai déjà répondu sur l’ESTA et le formulaire. Mon nom, pourquoi je viens aux USA, si j’ai un métier en France, où je vais loger… puis il va prendre les empreintes digitales (tous les doigts, les deux mains) et une photo. Et parfois, je tombe sur un agent qui va juste lire la fiche, regarder son ordi, prendre les empreintes, la photo et terminé.

Dans tous les cas, personne ne m’a jamais mangée ! Au contraire, les agents sont plutôt avenants. Ils savent qu’ils ont en face d’eux des touristes qui ont tous un niveau d’anglais différent.

Cas particulier : vous êtes en escale

Si vous faites une escale dans un aéroport aux USA avant votre destination finale, c’est dans ce premier aéroport que vous ferez le passage de l’immigration et non à votre arrivée. Car par définition, vous arriverez à San Francisco par un vol interne !

Bien sûr, pas question de rater votre correspondance si ça traine à l’immigration. Mettez-vous dans la file spéciale « correspondance » et si vraiment vous êtes short, n’hésitez pas à demander à l’agent qui régule les files. Il vous fera passer devant. Suivez ensuite les panneaux « flight connexion » (« correspondance ») pour prendre votre prochain vol.

Récupérer vos bagages

Suivez les panneaux « baggage claim » pour aller récupérer vos affaires, et vous pourrez ensuite quitter l’aéroport. Lisez cet article pour les différents moyens de vous rendre en ville.


Epinglez cet article sur Pinterest :

Arriver à San Francisco : le passage à l'immigration

2 thoughts on “Arriver à San Francisco : le passage à l’immigration

  1. Coucou Stéphanie,

    Merci pour ces explications, c’est toujours bon à savoir !
    C’est vrai qu’on ne connais pas forcément toutes les formalités et bien mieux de les connaitre avant de partir !

    Belle journée,

    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    1. Oui et puis ce n’est pas si terrible au final 😉
      Merci !
      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *