Type and press Enter.

Se déplacer à San Francisco

Je reçois souvent des questions du style “comment peut-on se déplacer à San Francisco ?”.

Ce n’est pas une très grande ville, elle est plus petite que New York par exemple. Mais ses rues en pente parfois très raides donnent l’impression que vous êtes en train de marcher depuis des kilomètres ! De plus, vous serez peut-être en ville pour un temps limité, et vous ne voudrez pas perdre trop de temps pour aller d’un point à l’autre.

Voici donc quelques conseils sur les différents moyens de se déplacer à San Francisco.

Se déplacer à San Francisco

En bus

San Francisco est plutôt bien desservie en terme de bus. Seuls quelques quartiers résidentiels comptent moins d’arrêts car ils sont moins touristiques. Mais vous en trouverez toujours un qui vous y emmènera même si  vous devez faire un changement.

Les bus sont gérés par le MUNI ((San Francisco Municipal Railway). Ils gèrent aussi les cable car et les tram. Aux heures de pointe, les bus passent très régulièrement, mais si vous le prenez à (ou passez par) Market street, prévoyez large : à cause des bouchons, cela peut prendre plus de temps. Personnellement je préfère marcher un peu pour sortir de cette rue et prendre le bus un peu plus loin.

Prix : 2,25 dollars pour un trajet à l’intérieur de San Francisco.

Tramway à San Francisco ** #SanFrancisco

Prendre le cable car

Le cable car, c’est LE mode de transport emblématique de San Francisco. Vous serez donc tenté de l’essayer, mais attention : le ticket coûte 7 dollars, donc ne le prenez pas tous les jours, ça revient cher !

Cable Car de San Francisco ** #CableCar #SanFrancisco

En BART

Pour faire une comparaison parisienne, je dirais que le BART ressemble à nos RER. Ils desservent Mission et s’arrêtent le long de Market Street. Vous pourrez aussi vous rendre dans d’autres parties de la baie (les aéroports SFO et OAK), Berkeley, Oakland, Walnut Creet, etc…

Tarifs : un trajet est calculé selon la distance parcourue et les prix sont affichés dans toutes les stations. Vous n’aurez qu’à regarder votre station de départ et d’arrivée et voir à quel tarif cela correspond. Un ticket est valable plusieurs fois car vous pouvez le recharger. Par exemple, si votre trajet coûte 5 dollars, vous pourrez insérer 10 dollars pour le réutiliser au retour. Si vous n’avez plus assez d’argent sur votre carte, le portique de sortie ne s’ouvrira pas et le message “underpaid : go to addfare” apparaitra. Il faudra insérer votre ticket dans une borne de paiement qui vous indiquera le montant dû.

A pieds

Je le répète souvent, mais tant pis : pour moi, une ville se découvre principalement en marchant. C’est sûr, les pentes brûlent parfois les mollets. Mais pensez à la satisfaction d’arriver en haut et d’admirer la vue sur la baie 🙂 En plus, marcher vous amènera de belles découvertes : un joli café pour faire une pause, un jardin caché, une boutique intéressante … C’est ainsi que vous ressentirez pleinement l’atmosphère d’un quartier.

Vue sur la baie depuis Lafayette Park, Pacific Heights, San Francisco ** #PacificHeights #SanFrancisco

En taxi, Uber ou Lyft

Vive l’uberisation, vous vous rendrez compte qu’Uber ou Lyft sont moins chers que les taxis. Personnellement, j’utilise beaucoup Lyft, une alternative parfois moins chère qu’Uber. J’ai les applications sur mon téléphone ce qui me permet de comparer le prix d’un trajet et de commander une voiture avec le service que je préfère. Lyft est souvent moins cher qu’Uber en heures de pointes, mais il y a plus de chauffeurs Uber. A vous de voir !

En vélo

J’avoue, je ne suis pas super adepte du vélo en ville. Entendez-moi bien : je ne pense pas que San Francisco soit plus dangereuse qu’une autre pour y circuler en vélo. C’est juste que je ne suis pas super à l’aise en vélo, donc je ne me sens pas de circuler ainsi dans une grande ville. Ceci dit, il y a pas mal de pistes cyclables dans la plupart des quartiers, ce qui facilite la vie des deux-roues. Prenez garde aux heures de pointe, et aux quartiers ultra fréquentés par les voitures (le quartier financier, Union Square…). Et bien sûr si vous êtes en famille avec des enfants, réfléchissez-y à deux fois avant de vous lancer en vélo !

Ce que je déconseille : conduire

Avoir une voiture à San Francisco est pour moi une perte de temps et surtout d’argent. En effet, se garer est très compliqué, et jamais gratuit. Vous aurez du mal à trouver une place dans la rue près de l’endroit où vous logez et encore moins dans les lieux touristiques. Vous trouverez des parkings couverts (enfin, pas forcément couverts d’ailleurs) mais ils coûtent cher à l’heure ou à la journée.

Et pour circuler, en heure de pointe ou dans les lieux touristiques franchement… vous irez plus vite à pieds.

Non, vraiment, ne louez pas de voiture pour rester en ville. Si vous voulez, vous pouvez en louer une si vous voulez aller vous balader autour pour une journée (Sausalito, et plus loin, ou alors le long de la Pacific Highway). Mais rendez-là en revenant en ville.

Les transports inclus dans le CityPASS

Si vous achetez un CityPASS, vous aurez 3 jours de transports sur le réseau MUNI inclus (bus, tram, cable car. Mais pas le BART.)

Pensez-y, cela peut être intéressant !

A relire : mon article sur le CityPASS
Acheter le CityPASS


Epinglez cet article sur Pinterest :

Se déplacer à San Francisco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.