Type and press Enter.

Visiter Los Angeles

Si vous visitez San Francisco, vous en profiterez peut-être pour aller faire un tour dans le reste de la Californie, et pourquoi pas à Los Angeles ! Cette ville fait rêver beaucoup de monde, ne tente pas les autres, mais il n’en reste pas moins que son nom évoque en chacun des images, des références, des films …

Je suis allée deux fois à Los Angeles, et les deux expériences ont été à la fois similaires et totalement différentes. C’est pourquoi je suis contente d’y être retournée (vous comprendrez pourquoi en lisant) et d’avoir changé d’avis à son sujet. Voilà pourquoi !

Visiter Los Angeles, Californie ** #Californie #LosAngeles

Los Angeles en 2010 : j’ai détesté

Voilà comme ça, c’est dit. En 2010 avec une amie, nous faisions un beau voyage de 5 semaines aux USA et lors de notre passage en Californie (et ma première visite à San Francisco, d’ailleurs) nous nous sommes dit qu’il fallait nous arrêter à Los Angeles. Comment aller en Californie sans visiter la cité des Anges ??

Nous avons donc récupéré une voiture de location à San Francisco, et nous avons pris la route n°5 en direction du sud pendant 700 kilomètres. En ligne droite. Sans s’endormir, ce qui n’était pas gagné d’avance car franchement la ligne droite pendant des heures et des heures, c’est soporifique. On a dû se relayer, se faire la conversation, tout pour rester alertes.

Un hôtel sur Hollywood Boulevard

Première impression en entrant dans la ville : c’était moche. D’immenses boulevards interminables et anonymes, un peu poussiéreux comme si nous étions dans le désert. Quelques palmiers. On s’est dit … ok. C’est ça LA ? C’est de ça dont ils font tout un foin ?

Bon, attendons avant de juger, on va déjà aller à l’hôtel, il est sur Hollywood Boulevard, c’est classe ça. Sauf que Hollywood Boulevard c’est hyyyyyyper grand et qu’on était super loin des fameuses étoiles et compagnie. Le motel était chouette, il y avait une piscine, mais pour aller voir les étoiles avec les noms des stars dessus il a fallu prendre le métro. Bon ça va, le métro ce n’est pas la mort, on devait se considérer comme chanceuses d’ailleurs, car les transports à LA c’est plutôt rare. Tout le monde conduit.

Les étoiles … mouais.

Arrivées sur Hollywood boulevard, on donne tout dans l’enthousiasme malgré les 700 bornes qu’on vient de faire et … ça retombe comme un soufflé ! Oui, c’est comme à la télé, il y a les gens, les étoiles, des belles voitures qui passent (sûrement des touristes qui se font un kiffe) et surtout des tas de boutiques souvenir pour acheter le T shirt I Love LA que tout le monde ramène à la maison. Il manquait un peu les paillettes, la modernité, et pour nous tout semblait un peu vintage. Un peu la « Place to be » d’il y a 50 ans qui serait restée un peu figée dans le passé.

Je ne sais pas pourquoi ça ne l’a pas fait, la magie n’a pas opéré. Du tout. On s’est dit qu’on était fatiguées, qu’on n’était pas d’humeur à super bien apprécier… mais je pense que la vérité (est ailleurs) était qu’on en attendait totalement autre chose. Un Times Square de la Côte Ouest, un truc qui pète, avec des lumières partout, une frénésie new yorkaise. Et c’est ça qui nous a déçues, plus que LA en elle-même, certainement.

Venice ? A part une amende pour stationnement …

Pas grand chose ! En même temps on y est allé tôt le matin donc c’était un peu mort voire glauque. Finalement le plus agréable a été Santa Monica, mais on n’a pas pu y rester longtemps. Et la circulation, on en parle ? Un cauchemar !

Conclusion, on est parti au bout de 2 jours sans regret et je me suis toujours dit que je n’y retournerais pas.

Los Angeles en 2018 : l’étape hasardeuse

Fin 2018, vous vous rappelez peut être des incendies en Californie dont un à Malibu (enfin un peu au nord, mais bon ça paraissait proche de Los Angeles quand même).
Je ne devais pas m’y arrêter, mais connaissant mal les routes, et ne voulant pas prendre de risques pour rejoindre San Francisco ma dernière étape, je suis partie de Las Vegas vers Barstow, puis Los Angeles. J’avais 5 jours sur place. J’avais intérêt à aimer cette fois-ci, sinon, cela allait paraître trèèèèès long !

J’AI ADORÉ !!

Santa Monica : une valeur sûre

J’ai fait attention cette fois-ci à trouver un airbnb à Santa Monica, que j’avais adoré la première fois. Autant mettre toutes les chances de mon côté.
Déjà, le logement était super, et attention : on pouvait se garer dans la rue, il y avait de la place. Enfin, quand c’est autorisé (cf plus bas). Mais je n’ai pas eu plus de difficultés que ça !

Le premier jour, j’ai voulu aller à pieds jusqu’au Santa Monica Pier, via le Santa Monica Boulevard qui est l’historic Route 66 (je voulais aller au bout, pour le fun. Mais comme je ne voulais pas conduire, j’ai marché. 4 kilomètres !)

Los Angeles ** #LosAngeles

Los Angeles ** #LosAngeles

Santa Monica Pier

Et là, le choc. C’était super différent par rapport à mes souvenirs! Bon déjà il faisait beau. Il était tôt, mais pas trop donc il y avait de l’animation. J’ai pris mon petit déjeuner dans un café. J’ai vu l’océan, cet océan que j’aime tant et qui m’avait manqué. Le soleil, pas encore trop chaud. Le ciel bleu. Les vagues. Les palmiers. Et je me sentais tellement bien à ce moment-là ! Et aussi très étonnée, de me sentir aussi bien. Ca paraissait à la fois familier, et très très différent.

Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

De Santa Monica à Venice

Après j’ai marché. Beaucoup. J’ai longé l’océan, sur cette promenade au bord de la plage. Longé les vagues, les palmiers. Les promeneurs à pied, en vélo, en trottinette, en rollers. Je me suis répétée 15 000 fois que c’était génial, en fait, Los Angeles, et je me suis demandée autant de fois comment j’avais pu détester la première fois.

Le chemin entre les 2 quartiers est assez long mais peut être parce que j’ai vraiment pris mon temps. En même temps pourquoi courir ?

Arrivée à Venice, l’ambiance a changée, c’est moins posh que Santa Monica, plus artistique décalé, avec des vendeurs de toiles, d’objets artistiques fabriqués avec des bouchons de bouteille ou des fourchettes. Des magasins de plage kitsch, qui vendent les t-shirt souvenirs et des mecs qui te collent leur CD 2 titres à 10 dollars sous le nez pour te les vendre (ce dernier point j’ai moins aimé quand même 😉 )

Venice Beach, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceBeach

Venice Beach, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceBeach

Venice Beach, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceBeach

Venice Beach, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceBeach

Venice Beach, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceBeach

Venice Beach, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceBeach

Venice Beach, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceBeach

Les canaux de Venice

Plus loin j’ai découvert un truc dont, je confesse, je ne connaissais pas l’existence. Je ne les avais pas vu la première fois et je crois que je n’en avais jamais entendu parler. Des canaux comme … à Venise (bah oui). C’était calme, il y avait très peu de touristes, au point que je me demande si c’est vraiment connu … ? En tout cas c’est très beau, très poétique avec les petits ponts pour passer d’un côté à l’autre. Et les maisons … superbes ! Je me demande combien ça coûte d’habiter là !

Canaux de Venice, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceCanal

Canaux de Venice, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceCanal

Canaux de Venice, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceCanal

Canaux de Venice, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceCanal

Canaux de Venice, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceCanal

Canaux de Venice, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceCanal

Canaux de Venice, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceCanal

Canaux de Venice, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceCanal

Le deuxième jour : Hollywood sign

Je n’ai pas conduit du tout le premier jour car j’avais un souvenir assez … mauvais de la conduite à LA. Trop compliqué (et venant de moi, ça veut dire quelque chose), trop d’embouteillages, trop long pour aller du point A au point B. Et pourtant dans une ville aussi mal desservie par les transports, il faut bien avoir une voiture. J’ai donc décidé d’aller la prendre pour aller au Hollywood Sign. Je vous passe les détails, mais après ça, j’ai décidé de ne plus jamais conduire et de m’octroyer un budget Uber pour me déplacer.

J’ai adoré le signe Hollywood, la première fois on n’y avait même pas été. Vu du plus près il est impressionnant (et ça grouille de touristes, normal me direz-vous). Le seul truc c’est que normalement on peut faire une randonnée pour monter dans les collines jusqu’aux lettres mais ce jour-là des policiers nous ont dit que c’était impossible. Ils devaient craindre les incendies … en même temps quand on voit la couleur de la végétation on comprend pourquoi !

Hollywood Sign, Los Angeles ** #LosAngeles #Hollywood

Hollywood Sign, Los Angeles ** #LosAngeles #Hollywood

Hollywood Sign, Los Angeles ** #LosAngeles #Hollywood

Le troisième jour : Westwood

J’avais entendu parler de ce quartier étudiant puisque UCLA s’y trouve et je voulais voir à quoi ça ressemblait. J’ai trouvé que c’était comme un village (bon en même temps ça s’appelle Westwood village aha) : on y trouve des boutiques, des cafés, musées, parcs …
Je n’ai pas vu beaucoup d’hôtels donc je ne pense pas que ce soit très facile d’y dormir. A voir si les airbnb sont plus répandus.

On m’avait recommandé ce quartier super sympa et je confirme : c’est vert, vivant, mais pas trop touristique. C’est jeune (l’université) il y a plein de boutiques à visiter (même sans rien acheter) et je sais qu’il y a le Hammer museum. Je n’y suis pas allée car je vous avoue que tous les musées ne me passionnent pas. Il est affilié à l’UCLA et l’entrée est gratuite donc si vous avez le temps vous pouvez y jeter un oeil !

Personnellement j’ai fait tout le quartier à pieds, j’ai déjeuné tranquillement en observant les gens passer, j’ai été voir le campus … une petite balade très tranquille comme je les aime !

Westwood Village, Los Angeles ** #LosAngeles #WestwoodVillage

Westwood Village, Los Angeles ** #LosAngeles #WestwoodVillage

Westwood Village, Los Angeles ** #LosAngeles #WestwoodVillage

Westwood Village, Los Angeles ** #LosAngeles #WestwoodVillage

Westwood Village, Los Angeles ** #LosAngeles #WestwoodVillage

Westwood Village, Los Angeles ** #LosAngeles #WestwoodVillage

Le quatrième jour : copie du premier !

Le hasard du voyage fait que j’avais rencontré, quelques mois avant, une jeune femme à la Nouvelle Orléans et nous avions sympathisé. Puis elle a continué son voyage, et moi aussi. Elle m’a recontacté quand elle a vu que j’étais à Los Angeles, car elle devait y arriver aussi ce jour-là et nous avons décidé de passer la journée ensemble. Comme elle ne connaissait pas du tout, je lui ai montré ce que j’avais adoré le premier jour, à savoir Santa Monica jusqu’à Venice, puis les canaux. On pourrait penser que c’est dommage de refaire deux fois la même chose dans une ville aussi grande, qu’il y a certainement mille autres choses à faire … mais j’ai bien aimé quand même cette journée, et qui sait, maintenant que j’aime bien Los Angeles, j’y retournerai peut être !

Coucher de soleil, Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Coucher de soleil, Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Coucher de soleil, Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Coucher de soleil, Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Coucher de soleil, Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Quelques conseils

Comment aller à Los Angeles

Cela dépend d’où vous venez ! Personnellement je suis arrivée les 2 fois à Los Angeles en voiture : la première fois depuis San Francisco (c’était une longue route par contre sachez-le). Et la deuxième fois depuis Barstow (c’est moins long mais j’ai pris la route 66 donc je me suis arrêtée plusieurs. Donc c’était long 😉 )

Bien sûr des vols arrivent directement à Los Angeles, je ne vous apprends rien.

Si vous ne conduisez pas, des bus rallient les grandes villes à Los Angeles, regardez megabus, grayline voire flixbus.

Se garer

Ahah, le traumatisme ! J’ai conduit dans beaucoup de pays différents, et les deux endroits qui m’ont le plus fait transpirer sont l’Albanie et … Los Angeles. Pour des raisons différentes bien sûr ! J’ai trouvé LA trop grande, trop embouteillée … en même temps ça va ensemble : tout est tellement éloigné, rien n’est à côté, les gens sont obligés de conduire à la limite pour aller dîner chez leurs voisins ! (je rigole bien sûr … mais presque). Du coup c’est l’heure de pointe quasiment tout le temps. J’ai personnellement trouvé ça stressant mais si vous gérez, ne vous gênez pas ! Mais attention au parking, il n’y a pas toujours de la place, et quand il y en a, il faut regarder toooouuuuus les panneaux. Quels jours et à quelles heures vous pouvez vous garer, s’il faut un permis ou pas, combien de temps vous pouvez rester, gratuit, payant … ne vous faites pas avoir, car les amendes de stationnement sont presque systématiques, la police tourne, et c’est cher. Lors de notre tout premier séjour (celui qu’on n’a pas aimé, donc) nous avons pris une amende de stationnement car si nous avions bien regardé la couleur des lignes, nous avions oublié le panneau qui indiquait « no parking on Monday between 10 am and 12 pm ». C’était un lundi, on est arrivé à 9h, reparties à 11h. 60 dollars.

Parking à Los Angeles ** #LosAngeles

Parking à Los Angeles ** #LosAngeles

S’organiser

Los Angeles est vraiment immense comme je l’ai déjà dit donc je vous conseille de vous organiser avant d’arriver. Prenez en compte les temps de trajet, car tout est loin et c’est, à mon sens, assez mal desservi. Voiture, taxi … ? Ou alors rester plusieurs jours et changer d’hôtel pour être au plus près des quartiers que vous voulez visiter ? Trouvez votre solution mais ne vous y penchez pas le jour-même de votre arrivée, je pense que vous perdriez du temps.

Personnellement avant d’arriver à LA j’ai lu pas mal d’articles sur le blog de Gaelle qui y a vécu, adore la ville, et en parle super bien. Allez faire un tour sur son blog !

Où dormir à Los Angeles

Personnellement j’adore Santa Monica et c’est là que j’ai choisi de réserver un airbnb (je ne connaissais pas les autres quartiers de Los Angeles et m’étant organisée un peu vite, je n’ai pas cherché à faire plus compliqué !). Loger dans ce quartier m’a confirmé que c’était le bon choix. J’ai élu domicile chez Karen : en effet je ne réserve quasiment que des airbnb qui comprennent une chambre chez l’habitant et non l’appartement entier lorsque je voyage seule. Cela me permet de rencontrer des gens, discuter, échanger les bons plans …

Si vous préférez un hôtel, vous pouvez regarder par ici.


Epinglez cet article sur Pinterest

Visiter Los Angeles, Californie ** #Californie #LosAngeles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.